• Triste dimanche...

    Je crois que personne de sensé ne s'est réjoui des morts et des blessés civils causés par l'opération Plomb durci, menée il y a onze mois par l'armée d'Israël contre le Hamas qui, depuis des années, terrorisait le sud du pays par des tirs aveugles de roquettes et de mortiers.

    Sans doute, en cherchant bien, voire même sans chercher beaucoup, a-t-on pu trouver quelques excités pour s'en féliciter, mais ceux-là furent très minoritaires, voire marginaux.

    On a parlé ensuite de bombardements aveugles et massifs, on a qualifié cette opération militaire de génocide.

    Une des armées du monde la mieux équipée mène une opération de défense après que le sud du pays ait supporté une agression constante depuis des années, et réussi péniblement à tuer entre 1300 et 1400 personnes en 22 jours de bombardements et d'opération terrestre.

    Si ces bombardements avaient été aussi massifs, aveugles et génocidaires que certains l'ont déclaré, d'autres font remarquer qu'il n'y aurait pas eu 10 ou 100 fois plus de victimes, mais plutôt un ou plusieurs milliers de fois davantage.

    On a même prétendu aimablement que cette méchante armée avait fait preuve d'un cynisme éhonté en prévenant les civils des bombardements à venir, pour qu'ils puissent quitter les lieux visés.

    Nous avons la mémoire courte.

    A-t-on donc oublié ces scènes de liesses populaires, dans les pays musulmans, quand des dizaines de personnes se jetaient dans le vide lors des attentats du 11 septembre, préférant une mort rapide plutôt que de griller vifs ?

    Je constate avec tristesse et effarement que l'opinion occidentale perd complètement la raison dès qu'il s'agit d'Israël et de juifs.

    Pendant le dernier mois du Ramadan, les soldats israéliens avaient ordre de ne pas boire, manger ou fumer une cigarette devant les musulmans, à Jérusalem, et ce sous un soleil intense. Sans doute encore du cynisme…

    On oublie qu'en 1948, le plan de partage élaboré par l'O.N.U. avait prévu un statut international pour cette ville, ce qu'avait accepté, la mort dans l'âme, les dirigeants du Yishouv, mais qu'avaient refusé les arabes. Que cette même année, la ville juive connut un siège terrible, et que la population juive de la vielle ville dût se résigner à la quitter.

    On a donc présenté la reconquête de Jérusalem par Israël en 1967 comme un fait inacceptable.  Mais son annexion par le roi Abdallah, en 1948, avait été très bien accueillie par la communauté internationale.

    Entre 1948 et 1967, aucun juif n'a jamais pu aller se recueillir auprès du Mur des lamentations, tandis que, depuis 1967, tout musulman qui ne constitue pas de danger avéré pour les israéliens, style kamikaze, peut librement se rendre à la mosquée El-Aksa.

    Le mur séparant les populations juives et palestinienne, c'est vrai, n'a pas la gueule de la Grande Muraille de Chine, qui est, elle, classée au patrimoine de l'Humanité. Mais leurs fonctions sont les mêmes, et depuis ce vilain ouvrage, force est de constater que les attentats ont été divisé par un facteur 100.

    Sans doute encore un calcul cynique : de la sorte, la méchante armée d'Israël n'a plus à aller faire sauter les maisons des kamikazes, ce qui prive les palestiniens d'un bon argument de propagande.

    Quand j'écris que l'opinion occidentale perd complètement la raison dès qu'il s'agit d'Israël et de juifs, je suis gentil.

    Ou contaminé moi-même… Parce que ce n'est pas tout-à-fait exact, pour parler franchement, c'est complètement biaisé, même.

    Donc, "Correction, Votre Honneur, comme on dit aux Etats-Unis !".

    La réalité est autre. Comme l'opinion occidentale est simplement occupée à diaboliser un état où vivent 5 millions des 13 ou 15 restant de par le monde, sur un territoire grand comme un mouchoir de poche, et que le monde musulman a déclaré la guerre à cet état et à ce peuple, l'opinion internationale perd complètement la raison dès qu'il s'agit d'Israël, des juifs, des arabes et des musulmans.

    Vous en voulez simplement deux exemples ?

    Faites donc un tour ici :

    http://www.thereligionofpeace.com/

    Sur la gauche de ce site, vous avez un compteur régulièrement mis à jour. Vous y constaterez 14344 morts dues à des attaques djihadistes depuis le 11 septembre 2001.

    Soit plus que le total des morts résultant du conflit israélo-palestinien depuis… Je vous fais confiance pour trouver les statistiques tout seul.

    Mais aujourd'hui, alors que les Etats-Unis sont en deuil du fait d'un psychiatre musulman qui, travaillant du chapeau, choisit comme instrument de mort une ou deux mitraillette, causant la mort de 13 personnes et des blessures à un certain nombre d'autres, voici quelques indications sur les réactions des opinions ici et là…

    Faites donc un tour ici :

    http://www.postedeveille.ca/2009/11/usa-folie-collective-du-monde-occidental-en-marge-de-la-tuerie-de-fort-hood.html

    Allez ! Bon dimanche quand même !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Alize*
    Dimanche 8 Novembre 2009 à 13:42
    Cher Rotil,
    On sait bien que "des milliers de morts tués par les djihadistes" est un sujet "tabou"! Il ne faut pas en parler! On ne va quand même pas "stigmatiser" ces "pauvres djihadistes"!
    2
    sabra
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 20:25
    Difficile d'oublier le Blitz Krieg lancé sur l'Angleterre et notamment Londres. Or la roquette la plus perfectionnée fut la V-2. Cette roquette est la seule arme au monde qui a fait plus de victimes lors de sa fabrication - par des détenus des camps, notamment à côté de Buchenwald - que lorsqu'elles s'abattaient. Chaque V-2 a fait en moyenne 2 victimes. Pas très précise, cette ancêtre du Scud... bien de ces roquettes rataient leur cible et explosaient dans des champs. De nos jours, cette technologie est complètement dépassée, obsolète, voire  "artisanale"...
    Les roquettes "Kassam" lancées depuis Gaza sur Israël depuis 8 ans sont différentes mais avec des effets analogues. Idem pour les "Grad", à plus longue portée, meilleure précision, et davantage de capacité nocive.
    Alors qu'attend-on d'Israël? Qu'il ne s'arme que de patience? Qu'il attend que les gazaouïs s'arment en Scud? En Scud à ogive non-conventionnelle? En bombardiers? Qu'il fasse vivre ses citoyens dans des abris 24/24?

    Le Hamas a déclaré la guerre à Israël, et cette entité terroriste mène sa guerre en utilisant les gazaouïs en bouclier humain. Pour remercier Israël qui n'a pas bombardé l'hôpital de Shifa dans les sous-sols duquel la direction du Hamas s'était cachée - à moins que les informations d'Abu-Mazen soient plus correctes et que ces dirigeants aient pris la fuite par ambulances et se sont évadés au Sinaï (côté Egypte) -- ces "opprimés" (on se demande par qui? Hormis Gilad Shalit et, occasionnellement, Amira Hass, il n'y a plus d'Israélien dans la bande de Gaza depuis 4 ans) fabriquent des contes de "Chahid" comme jadis on a fabriqué les contes des 1001 nuits.
    Et encore plus des roquettes "artisanales".

    Et le monde joue aux "Habits neufs du Roi", refusant de voir la nature du Hamas, et demande à Israël de jouer le petit chaperon rouge, en attendant de pleurer à chaudes larmes quand la mémé aux dents un peu trop longs va le dévorer?
    3
    Rotil Profil de Rotil
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 22:51
    @ sabra,

    Je repensais aujourd'hui à l'échange que j'ai eu sur le thème "je préfère qu'on me respecte plutôt que l'on ne m'aime".

    Et je me disais que notre grande erreur et notre grande illusion est là: notre désir d'être aimés.

    Je suis allé sur terre d'Israël, j'y ai glané quelques infos, notamment sur le gentil pape d'aujourd'hui - un article très bien fait, que je recommande.

    Ici:

    http://www.terredisrael.com/wordpress/?p=7864

    J'ai appris aussi qu'Abou Mazen dit qu'il ne veut pas négocier avant un gel total des "colonisations".

    Ben je pense qu'il faudrait lui répondre "pas de négociation avant la reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat juif".

    Il faudrait mettre un peu le monde au pied du mur, de son mur à lui. Le nôtre, on se le garde §

    Cordialement !
    4
    sabra
    Jeudi 12 Novembre 2009 à 00:46
    Rotil,

    La réponse devenue classique est que l'on n'aime le Juif que lorsqu'il est squelettique en pyjama rayé, voire squelettique et mort. Surtout pas quand le Juif ose lutter pour sa survie et encore moins pour son bien-être. Et qu'il y réussit.

    En Orient, l'amour n'est pas et n'a jamais été, monnaie courante. La relation inter-individuelle et inter-communale ne se fonde pas sur l'amour mais surtout sur des rivalités et des fidélités plus ou moins fluctuantes. Et ce qui en est le moteur est plutôt la haine que l'amour.

    L'occident christianisé et post-moderniste semble à la fois aveuglé par l'amour de l'Autre qui ne lui ressemble pas du tout, et mobilisé par la haine ancestrale de l'Autre qui lui ressemble trop. Fasciné par ce qu'il lui semble être un Noble Sauvage, et dégoûté par ce qu'il lui semble être un Ignoble Civilisé.

    C'est injuste et révoltant mais c'est comme ça. Et je ne préconise pas le suicide assisté juste pour me/nous faire aimer.

    5
    Jeudi 12 Novembre 2009 à 11:41
    @ sabra,

    Nous sommes d'accord, mais je pense que l'image du juif en pyjama rayé est récente, même si elle est la conséquence de 20 siècles de mépris.

    Ce qui nous ramène aussi à cette captation d'héritage qui est à l'origine de ces 20 siècles de persécutions...
    6
    Rotil Profil de Rotil
    Jeudi 12 Novembre 2009 à 17:33
    A lire absolument au sujet du mur de séparation:

    http://www.terredisrael.com/ISRAEL-Mur-separation-1.php

    (Je préfère donner le lien que recopier un article qui n'a pas été écrit par moi... Vis-à-vis des auteurs, je trouve cela plus correct. En prime, cela fera découvrir ce site qui regordge d'informations très précieuses.)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :