• Perplexitude...

    Une de mes correspondantes et amies de Facebook me demande ce que je pense de l'arrêt des hostilités...

    Je dois lui avouer que je suis très perplexe. Et je demande à ceux qui me liront de ne prendre les lignes qui suivent que pour ce qu'elles sont, c'est-à-dire une réaction à chaud sur des événements qui ne sont pas encore décantés. Pour dire les choses très clairement, je revendique ici le droit de me tromper... 

    ***

    Nétanyahu...

    Benjamin Nétanyahu est d'une certaine façon un paradoxe vivant. Considéré comme un faucon à l'étranger, c'est tout juste si ici, en Israël, il n'est pas traité de lâche...

    Il y a un malentendu entre lui et le peuple israélien. Il y a aussi un malentendu entre lui et les chefs d'Etats des "nations"... 

    A mon avis, ce malentendu s'enracine déjà lors de son discours de Bar-Ilan, quelques semaines après sa nomination comme Premier ministre, prononcé le 15 juin 2009, au cours duquel il a solennellement accepté la solution dite "deux Etats pour deux peuples". 

    Ce discours était à mon avis très maladroit, dans la mesure où je suis convaincu que cette solution ne solutionne rien du tout, et ne fait que le lit d'un conflit à venir auprès duquel ce que nous avons vécu ferait figure de pipi de chatte - ceux qui aiment ces aimables félidés savent que les pipis de chats sont odoriférement bien plus agressifs que ceux des femelles...

    ***

    J'ai pensé, j'ai voulu penser que Benyamin Nétanyahu voulait gagner du temps en montrant sa bonne volonté. J'ai pensé que c'était une erreur, parce qu'après ce genre de déclaration, que pouvait exiger de nous le monde entier? Sinon ce à quoi il disait souscrire lui-même?

    ***

    Pour revenir sur ce cessez-le-feu, je pense qu'il a une petite chance de durer... Un peu. Qu'il ne résout strictement rien sur le fond.

    ***

    Je ne suis certain que d'une chose, il n'y a chez nous que quelques personnes qui ont accès aux informations les plus sensibles, sans doute moins que les doigts d'une seule main. Pour cette raison, je reste perplexe et accepte de ne pas tout comprendre, car si l'on me donnait tous les éléments pour comprendre, on les donnerait aussi à tous nos ennemis. C'est une situation et un vécu difficile. Ce sont les nôtres.

    ***

    Sur le plan militaire, je pense que nous avons gagné. Le Hamas est considérablement affaibli, et ne retire aucun gain militaire ni diplomatique.

    ***

    Sur le plan international, notre position s'est améliorée: il suffit pour s'en rendre compte que nous avons pu poursuivre notre action 50 jours sans condamnation forte des "nations".

    L'Egypte s'est à cette occasion révélée un partenaire, un réchauffement de nos relations avec ce pays est une opportunité que je souhaite.

    ***

    La création du Daesh (ou Eiil), de ce califat qui se livre à une épuration ethnico-religieuse dans la région, commence à ouvrir des yeux occidentaux: les USA vont agir, ou bien la Jordanie fera appel à Tsahal pour stopper ce cancer.

    ***

    Je pense que toutes ces considérations ont joué dans la décision de notre gouvernement d'accepter une trêve réclamée d'ailleurs par ces vaillants combattants du Hamas, certains terrés dans les sous-sols de l'hôpital Al-Shiffa de Gaza, un autre (Khaled Meshal), en sécurité dans sa suite à 5 étoiles d'un des meilleurs hôtels du Qatar.

    ***

    Reste qu'une erreur considérable a été commise, et je ne sais pas encore qui est responsable, mais je ne doute pas qu'il y aura une commission d'enquête: d'où est venue il y a quelque jours la consigne donnée aux habitants des villages jouxtant la bande de Gaza de revenir, tout danger étant écarté? Le résultat est un gamin de quatre ans tué par un obus de mortier. 

    ***

    Nous, Israéliens, nous acceptons de mourir pour notre pays qui est aussi un idéal, mais nous n'acceptons pas ne serait-ce qu'une mort qui aurait pu être évitée. Et là, il y a eu merdouille... Et les responsables doivent être identifiés et... sanctionnés.

    ***

    A bientôt! 

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    kravi
    Vendredi 29 Août 2014 à 08:22

     D’accord avec les points que tu met en évidence. Mais, comme tu le dis, il est encore trop tôt pour juger des résultats cette opération. Il est vrai que, vivant dans le sud, tu as un autre vécu de la situation.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :