• L'utopie du "deux Etats pour deux peuples"...

    "Deux-Etats-pour-deux-peuples", c'est devenu un mantra internationalement partagé, et même - à mon immense regret - ici même, en Israël.

    Depuis le début de l'opération "Tzouk eytan" - curieusement traduite par "barrière protectrice", comme si nous avions honte d'annoncer la couleur et de donner une traduction plus exacte, "Roc (ou rocher) inébranlable", je regarde, à défaut d'autre chose, cette chaîne qui émet depuis Tel-Aviv en trois langue, dont le Français (curieusement, pas en Hébreu). 

    Si j'y trouve très partiellement mon compte dans la partie strictement informative, si je dois lui reconnaître de donner parfois la parole à des gens comme Emmanuel Navon, du Likoud, je suis parfois si mal à l'aise en la regardant que je la coupe. 

    La raison est très simple: la ligne éditoriale de ce média est la même que la grande majorité de tous les médias du monde, et adhère, et nous vend cette fameuse solution dite "Deux-Etats-pour-deux-peuples". 

    Cette solution d'une paix utopique est devenue un dogme, un credo universel. 

    Il repose sur deux idées fondamentales: 

    La première est que le "peuple palestinien" a le droit à un Etat. La seconde est que la mise en oeuvre de cette solution apportera la paix dans la région. 

    Ces deux idées fondamentales sont fondamentalement fausses, et je vais tenter d'expliquer pourquoi j'ai cette opinion. 

    ***

    Mais auparavant, je voudrais préciser qu'il y a un certain nombre de points que je ne vais pas aborder dans ce billet. Et cela, pour la première raison que cela a déjà été fait par une quantité de gens beaucoup plus compétents que moi, en second lieu parce que cela noierait l'essentiel de ce que je veux ici exprimer. 

    C'est ainsi que je ne vais même pas expliquer pourquoi je mets "peuple palestinien" entre guillemets et en italiques: en effet, une quantité d'études historiques, sociologiques et même portant sur les patronymes des intéressés prouvent qu'il n'y a pas de sens à parler de "peuple palestinien". Si je voulais aller plus avant sur cet aspect des choses, je pointerais le fait qu'il est même abusif, parce qu’incomplet, d'évoquer des populations arabes établies sur les territoires de Judée, de Samarie, et de la bande de Gaza, puisque des sources incontestables indiquent parmi ces populations des gens venus de Bosnie, et d'autres régions bien lointaines... 

    Il y a sur ces points des études qui sont absolument incontestables, et si d'aucuns le souhaitent, je rechercherai les sources pour étayer mes dires.

    ***

    J'ai avancé que ces deux idées - que le "peuple palestinien a droit à un Etat" et que la solution "Deux Etats pour deux peuples" apporterait la paix dans la région, sont fondamentalement fausses...

    Je vais commencer par cette seconde idée, selon laquelle "Deux Etats pour deux peuples" apporteraient la paix... 

    De quoi s'agit-il en réalité? 

    De donner aux "palestiniens" la Judée et la Samarie - certains envisagent même qu'on leur donne une partie de Jérusalem pour qu'ils en fassent leur capitale! 

    Alors regardez la carte: 

     

    L'utopie du "deux Etats pour deux peuples"...

     

     En ton clair, vous avez Israël dans les lignes d'armistice de 1948. En ton foncé et jusqu'au Jourdain, la Judée et la Samarie, faussement appelées "Cisjordanie". 

    Cette autre carte est peut-être plus claire: 

     

    L'utopie du "deux Etats pour deux peuples"...

     

    En bas à gauche, vous avez un territoire en rouge, c'est la bande de Gaza.

    L'autre zone rouge, beaucoup plus grande, est ce qu'on appelle "Cisjordanie", c'est-à-dire la Judée et la Samarie.  

    Ce qu'on appelle la solution "deux-Etats pour deux peuples", c'est plus ou moins l'attribution au peuple dit "palestinien" de ces deux zones rouges.

    J'affirme que cette solution n'apporterait nullement la paix, sinon celle des cimetières pour les israéliens. 

    ***

    Il semblerait qu'ici et là certains, en occident, commencent à comprendre qu'offrir la main à un groupement d'arabe (ou arabo-musulman, ou musulmano-arabe), aboutit toujours à ce que ce groupement s'efforce à nous prendre le bras. 

    Il n'y a pas de racisme dans ce que j'avance ici, juste une constatation historique. Cette constatation qui s'appuie sur l'Histoire de 14 siècles n'est pas démentie par ce à quoi l'on assiste aujourd'hui, dans un proche et moyen-orient où des chrétiens sont circoncis à vif et des femmes excisées de la même façon. Je vous fais grâce de photos et vidéos trop pénibles à regarder. 

    ***

    Voici un drapeau: 

     

    L'utopie du "deux Etats pour deux peuples"...

     

    C'est celui de l'Arabie Saoudite. Il comporte la profession de foi de l'Islam, et cette profession de foi est soulignée par un sabre...

    Et c'est ce sabre qui décapite, qui égorge en ce moment à qui mieux mieux dans les pays du proche et moyen-orient... 

    ***

    Alors, la solution "deux-états pour deux peuples" est-elle susceptible d'apporter la paix au proche-orient? 

    * Avec une population arabe à laquelle on explique depuis plusieurs générations que le juif est détestable et que la "Palestine" est constituée de l'ensemble du territoire qui va du Jourdain à la mer Méditerranée ? 

    * Avec des dirigeants de l'"Autorité Palestinienne" corrompus jusqu'à la moelle de leurs os, qui ne tiennent que grâce à des financements extérieurs assez importants pour payer leur police et empêcher l'émergence d'un embryon de démocratie ? 

    ***

    Je développerai dans un autre article cette idée loufoque selon laquelle "le peuple palestinien a droit à un Etat". 

    J'expliquerai le fait qu'il en a déjà deux, dont un très nuisible - Gaza, et qu'un troisième serait une aberration légale, politique et militaire. 

    Mon cordial Shalom à tous!  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :