• Itamar...

    Bouh le méchant, le raciste, l’ignoble !

    Itamar Shémouni, le maire de ma belle ville d’Ashkelon, a pris une mesure immédiatement épinglée par de nobles et belles âmes, la plupart de gauche, mais pas seulement.

    Pensez donc : dans un climat des plus tendus depuis quelques mois, avec l’assassinat de gamins de 3 mois, d’une  jeune femme de 22 ans, de passants, par des arabes qui utilisent leurs voitures comme des armes ; avec un attentat qui fait plusieurs morts dans une synagogue de Jérusalem, à coup de hachoir et de couteau de boucher, commis par des arabes dont l’un était un employé fort aimable de l’épicerie toute proche de ce lieu de culte, et ce ne sont que des exemples de violences devenues presque quotidiennes…

    Eh bien dans ce climat délétère, Monsieur le Maire a osé interdire aux arabes de travailler dans les écoles et les jardins d’enfants !

    C’est-y pas scandaleux, ma bonne dame ? N’est-ce pas là la négation des valeurs universalistes du judaïsme ?

    N’est-ce pas là une mesure d’apartheid, une punition collective contre des travailleurs innocents ?

    Le problème – car problème il y a – c’est qu’on apprend le même jour par des réseaux sociaux que des patrons boulangers juifs ont confié le travail de nuit à leurs employés arabes, fort aimables, d’une gentillesse extrême, éminemment dignes de confiance.

    Quelle ne fut pas leur désappointement en visionnant la bande de la caméra de surveillance et en constatant que ces employés modèles s’étaient lâchés sur la pâte à pain durant la nuit, urinant dedans, se masturbant et mélangeant leur semence dans ce qui devait devenir le pain du lendemain…

    Et ces salauds de patrons ont osé licencier ces braves garçons ! Pour quelques jets de pisse et de liquide séminal dans la pâte à pain !

    C’est un scandale, c’est la perte des valeurs juives, ça !

    Il y a urgence à réunir de Conseil de sécurité de l’ONU, à traîner ces patrons fascistes et intolérants devant le tribunal international de La Haye.

    Et le maire de ma ville aussi !

    Il est scandaleux de licencier d’aimables arabes au nom de la qualité du pain vendu aux consommateurs juifs, israéliens et donc méchants !

    C’est une honte, de la part d’un maire, de penser à la sécurité des gamins juifs, israéliens et donc méchants !

    Il est temps que le monde comprenne qu’un arabe qui jette des pierres et des cocktails Molotov sur les voitures d’israéliens juifs et méchants ne fait ça que pour s’amuser et sans intention de nuire, et que les juifs israéliens et donc méchants qui en meurent le font exprès rien que pour embêter les jeteurs de pierre et cocktails Molotov…

    Voilà où nous en sommes, et c’est dans ces circonstances que, l’un après l’autre, les pays de l’Europe s’acheminent, toute honte bue, vers la reconnaissance d’un Etat palestinien.

    Un peu d’huile sur le feu qui voudrait dévorer Israël, après près de vingt siècles de tueries, de viols, de vols à l’encontre de ces méchants juifs, quelques dizaines d’années après Auschwitz, l’Europe n’avait décidément rien de mieux à faire…

    Ashkelon, 27 Heshvan 5775. (20/11/2014)

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Novembre 2014 à 06:40
    דוב קרבי

    "Il est temps que le monde comprenne"

    Le monde a compris depuis longtemps.

    2
    Yigal
    Vendredi 21 Novembre 2014 à 14:17

    Il fut un temps (il y a bien longtemps de ça) je dirigeais un hôtel à Eilat. A cette  époque - avant les intifada - nous employions beaucoup d'arabes "palestiniens" dans l'hôtellerie.

    Un jour, par un pur hasard je vis un serveur arabe cracher dans un plat qu'il devait servir a des clients. Je ne sus quoi faire... Je me dis que peut être j'avais mal vu.... Je me suis caché dans un coin pour n’être pas vu de ce serveur et j'ai attendu... Au plat suivant, pareillement, le même muzz "palestinien" crachat dans le plat !!!

    je suis sorti de mon coin, il s'est apercu que je l'avais vu... Il ne sut quoi faire ou dire, je lui ai pris le plat des mains, je le lui ai collé sur la figure, puis un coup de pied aux hauts des cuisses (la ou ça fait très mal !!) je lui ai ôté sa chemise et son pantalon et je l'ai foutu a la porte sur le champ !

    Depuis je n'ai plus jamais entendu parler de lui et j'ai transmis mon aventure aux autres hôteliers d'Eilat....

    3
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 15:11
    Hanna

    Berk! Je sens que je vais faire mon pain! Le maire d'Ashkelon a été critiqué par les journalistes mais pas par ses administrés et j'entends de plus en plus des gens qui refusent d'embaucher des arabes dans le bâtiment, parce qu'ils sont inquiets pour leur sécurité (http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/187897)
    mais aussi parce que leurs clients n'en veulent plus. Ces temps-ci je vais en voiture chercher mes petites filles à l’école pour qu'elles n'attendent pas à un arrêt d'autobus etc, etc...
    Amicalement

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :